Livewriting, typewriting et réseaux sociaux instantanés

picjumbo.com_HNCK4023
Dans son livre A Pattern Language: Towns, Buildings, Construction (1978), Christopher Alexander, architecte de renom, explique que la manière dont est créé un lieu influe directement la manière dont s’y comporte les gens. Loin de se cantonner au domaine de l’architecture, cette théorie est toute aussi vraie dans bien des domaines dont la communication qui, somme toute, est structurée selon une logique très architecturale. Dans le cadre qui nous intéresse, soit les communautés virtuelles, on peut faire le parallèle avec  » Le médium est le message  » de Marshall McLuhan (1964).
Les outils de communication et de partage en réseaux que nous utilisons, du moins ceux qui connaissent un succès auprès d’un public, sont construits de façon à suggérer leurs usages et leur fonctionnement.

S’il y a bien une tendance à laquelle le web contribue grandement c’est celle de l’accès immédiat et de l’instantanéité. On ne cesse de chasser tout ce qui à trait au délai et à l’attente. Le web social est instantané. De leur côté, les plateformes sociales en ligne ne manquent pas d’ingéniosité pour cultiver chez leurs utilisateurs une fidélité et une permanence jamais connues auparavant. D’un côté, les fournisseurs de services veulent des utilisateurs qui restent connectés et de l’autre on a des utilisateurs qui veulent être les premiers informés, les premiers à voir et les premiers à signaler leur présence. L’équation est simple: faire en sorte que les abonnés ne veuillent rien manquer et que ceux qui communiquent soient vus/lus sans délai. De plus, le mouvement général anti-censure actuel se prête bien à une communication en direct et sans filtre. Le terrain est donc idéal pour un système d’expression de type affichage instantané dans lequel le récepteur voit chaque lettre s’afficher au fur et à mesure que l’émetteur tape sur son clavier sans besoin d’une action d’envoi supplémentaire, le bouton « Envoyer » servant tout simplement à confirmer l’envoi. On imagine très bien Facebook ou Twitter adopter ce système pour leur section « Statut » et « Quoi de neuf? » respectif. Ce n’est un secret pour personne, l’un des usages les plus fréquents des réseaux sociaux est le stalking. Et ces plateformes savent en prendre compte.

Print
Une autre tendance émergente de ces dernières années est le livewriting, qui consiste à écrire une histoire, une nouvelle, un roman, un poême, … et en le diffusant instantanément à des lecteurs. Ceux-ci assistant donc, lettre par lettre, au processus de création de l’auteur. Le livewriting est une stratégie d’exposition déjà utilisée par bien des livewriters, aussi appelés typewriters, et supportée par des plateformes comme The Live Writing Series. Mais le phénomène mériterait d’être repris par une personnalité ou par l’une des plus grandes entreprises du web pour être popularisé pour de bon. Imaginez un auteur populaire tel J.K. Rowling annoncer l’écriture de son prochain roman et en fait la promotion en écrivant un chapitre lors d’une session livewriting. Succès garanti avant même que les premières lignes dudit roman soient mises sur papier.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s