Création communautaire et accès au virtuel

7724807018_8042191ca6_h

Pendant plusieurs années, l’accès aux communautés virtuelles était tributaire de la technologie à disposition ainsi que des compétences techniques de l’utilisateur. L’utilisateur devait s’adapter à la technologie et non l’inverse. Cette adaptation incluant le coût, les connaissances pré-requises et la disponibilité de la technologie elle-même. Licklider lui-même avait vu dès le départ la probabilité de cette fracture numérique.

Sans être arrivé à un aboutissement, on peut considérer aujourd’hui qu’on a réussi à démocratiser et rendre accessible la CMO, on a notamment les communautés de pratique en ligne qui bénéficient d’une très forte hausse de popularité. Cette démocratisation se distingue des domaines divers dont le jeu vidéo. L’expérience de jeu en ligne ne se limite plus dorénavant à l’affrontement ou à la coopération avec un autre joueur. Ces dernières années on assiste à un engouement grandissant pour le partage de création en ligne. Réservé au départ, à des joueurs ayant une certaine aisance avec des outils de graphisme ou de programmation plus ou moins avancés, le modding consiste à modifier les fichiers d’un jeu ou de rajouter du nouveau contenu. Le partage de ces fichiers ainsi que des connaissances se font généralement sur des forums dédiés aux jeux en question. Les jeux réputés pour leurs mods sont, entre autres, Half-Life, Gran Theft Auto, The Sims et les jeux de sports tels Fifa ou Football Manager. À mesure que la communauté s’agrandit, les modders deviennent de plus en plus nombreux, la communauté de mieux en mieux organisée et les créations de plus en plus inventives et ambitieuses à tel point que dernièrement la tendance chez les développeurs est de fournir volontairement aux joueurs de éditeurs de niveaux et des outils de création et de partage au sein-même des jeux afin de garder un certain contrôle sur les manipulations effectuées sur les jeux (limiter le piratage notamment) ainsi que pour jouir de cet engouement pour la création et le partage des créations. Les exemples sont nombreux et certains jeux dont le but est la création et le partage de contenus voient même le jour: Little Big Planet, Super Mario Maker, Minecraft, … Des espaces communautaires tels le Steam Workshop sont aussi mis en place pour inciter et faciliter le partage des créations des joueurs.

Library-MC-Jam1-1nbdzu1a

De ces jeux émergent des initiatives qui forgent une identité forte des communautés de pratique à l’instar de MinecraftEdu. Cette version modifiée de Minecraft est un outil d’apprentissage élaboré et partagé par Joel Levin, instituteur d’une école primaire de New-York. En y créant des mondes et espaces dédiés à la chimie, aux civilisations anciennes ou au vocabulaire, Joel Levin se sert de MinecraftEdu pour rendre ses cours plus attrayants et immersifs pour ses élèves. De plus, l’utilisation de MinecraftEdu par les élèves eux-mêmes leur permet de se familiariser avec l’usage d’un ordinateur, d’un outil collaboratif et les bases de la programmation.
Cet engouement pour la création communautaire n’est pas propre à l’industrie du jeu vidéo. Les logiciels et applications pour mobiles comme Beatwave, Musyc, PicLab font fureur. De même que les outils collaboratifs comme SketchBoard, Wipster ou Braineet.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s